Dissertation Explicative La Parure Maupassant

Contexte sociohistorique Social, culturel

ou politique À l’époque de la révolution industrielle, la bourgeoisie est au contrôle et exploite une nouvelle classe sociale : le prolétariat. Il y a encore beaucoup d’inégalités entre les sexes et l’argent est très valorisé. En raison des nombreuses révolutions durant les années précédentes, le système politique est instable et la Commune se soulève. Il y a un sentiment de pessimisme collectif qui s’installe dans la société. Les écrivains éprouvent alors un souci du réalisme, un besoin de représenter la réalité la plus crue et de défendre les plus faibles, les exploités du système.

Contexte littéraire Courant et caractéristiques

Genre Le courant de cette époque est donc le réalisme et cherche une représentation du réel, une objectivité et une vraisemblance. Les écrivains font preuve d’un regard pessimiste dans leur récit.

Le genre de Guy de Maupassant est la nouvelle.

Contexte personnel Vie

Thématique

de l’œuvre Il a publié sa première œuvre dans une revue dirigée par Zola, a été influencé par le pessimiste de Schopenhauer, a participé à la guerre franco-prussienne et n’est pas croyant.

L’œuvre de Maupassant regroupe plusieurs nouvelles décrivant des fresques sur tous les milieux sociaux. Il est précis et concis, cherchant la vraisemblance qui caractérise le courant réaliste.

Sujet posé La nouvelle « La parure » nous donne une vision plus complète et plus saisissante que la réalité en elle-même, définissant ainsi le courant réaliste.

Sujet divisé 1. Le hasard fait partie de la vie et Maupassant l’utilise pour illustrer le bonheur ou le malheur qu’il peut causer.

2. L’écrivain donne une vision plus saisissante de la réalité en opposant deux milieux sociaux, dont l’un pauvre et l’autre riche.

3. Le fait que la nouvelle représente principalement les conséquences physiques du personnage principal permet de mieux comprendre la réalité, au contraire des habituels tourments psychologiques que les écrivains utilisent dans les autres courants.

Conclusion

Rappel En conclusion, la nouvelle « La parure » nous donne une vision plus complète et plus saisissante de la réalité qu’une simple photographie de la vie telle que Maupassant décrit le courant réaliste dans la préface du roman Pierre et Jean. Les détails caractéristiques que Maupassant utilise dans cette nouvelle sont les plus importants et il a su rejeter les futilités qui sont insignifiantes.

Clôture ou relance Le réalisme, à cette époque, est un courant donc les artistes se croient capables de représenter la vie banale de chacun sans embellissement ni extravagance. Pourtant, comment savoir si ce qu’ils croient écrire représente la réalité ou simplement une vraisemblance selon le point de vue de chaque écrivain?

Développement : argumentation en trois parties

Premier argument principal

Guy de Maupassant met l’accent sur l’importance du hasard et du destin dans la vie d’une personne, permettant de mieux saisir le personnage par les caractéristiques banales qui le représentent.

Argument secondaire Illustration Explication

La réalité dure de ne pas être née bourgeois est encore plus saisissante dans cette nouvelle, car l’angle de vue utilise le malheur d’une personne qui n’est pas née dans un bon milieu social. Les figures d’insistance sont beaucoup utilisées (1 & 2) :

1. La gradation d’une force décroissante par rapport au malheur de Mathilde : « Elle souffrait de la pauvreté de son logement, de la misère des murs, de l’usure des sièges, de la laideur des étoffes. » (P.160)

2. L’accumulation par rapport à la détresse de Mathilde : « Et elle pleurait pendant des jours entiers, de chagrin, de regret, de désespoir et de détresse. » (P.162)

3. La comparaison du malheur de la jeune femme avec une déclassée : « Elle fut simple, ne pouvant être parée, mais malheureuse comme une déclassée » (P.160)

La souffrance de Mathilde Loisel de ne pas provenir d’un milieu social plus élevé que le sien telle que la bourgeoisie.

Argument secondaire Illustration Explication

La jalousie est utilisée par Maupassant afin de saisir à quel point le destin peut être cruel, car la naissance d’une femme décide de sa classe sociale. 1. L’énumération de tout ce qu’elle voudrait et pourrait posséder si elle était née dans une meilleure famille : « Elle songeait aux antichambres muettes, capitonnées avec des tentures orientales, éclairées par de hautes torchères de bronze, et aux deux grands valets en culotte courte qui dorment dans les larges fauteuils,

...

  • Partage ton document !

Depuis l’époque des lumières, la France a su se démarquer sur le point de vue littéraire grâce à des écrivains qui sont désormais des incontournable de la littérature mondiale. Quand nous parlons de fables, nous pouvons tout de suite penser à Lafontaine, Balzac lorsqu’on parle de roman et Maupassant en ce qui trait du conte. Le livre La Maison Tellier et autres contes nous illustre clairement la vision pessimiste que Guy de Maupassant porte à la vie conjugale de l’époque. Cette perspective obscure de la vie conjugale est en grande partie à cause des mariages par intérêt qui étaient, à l’époque, préféré à ceux par amour.


Contenu de ce document de Français > Dissertation

Plan :

I) La vision de Maupassant II) Une peinture moderne de la société III) Comparaison avec d'autres auteurs

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *